Forfait mobile 4G : comment bien choisir ?

Forfait mobile 4G

Le choix de son forfait 4G avec internet mobile représente un véritable casse-tête. Le nombre de gigas nécessaire est utilisé pour naviguer sur Internet, expédier des mails, visionner des vidéos ou écouter de la musique. Les opérateurs en présentent pour tous les goûts leurs forfaits mobiles pour combler les besoins de data.

Qu’est-ce que l’Internet mobile, les gigas, la data ?

On évoque le data dans un forfait mobile afin de décrire la quantité d’Internet mobile que l’on pourra dépenser via son abonnement. À ne pas mélanger, ainsi, avec l’usage d’Internet par une connexion en WiFi. On réunit habituellement l’Internet mobile à la 4G, mais aussi à la 3G et prochainement également à la 5G. Il faut bien entendu disposer d’un téléphone portable compatible (nommé smartphone) pour en bénéficier et être protégé par le réseau mobile d’un opérateur.

Habituellement, afin d’employer le forfait mobile 4g ou 3G (ou 5G dès 2020), il s’agit d’une enveloppe de données incluse dans votre offre. Vous pouvez l’employer afin de voir des pages Internet et expédier ou réceptionner des informations (vidéos, fichiers, photos, etc.) à hauteur d’un seuil décrit mensuellement. Elle est mentionnée en Gigaoctet ou Go (Mo en ce qui concerne les offres d’entrée de gamme). Chaque image, vidéo, texte, page internet, musique ou son dépense quelques données. Et ce, que vous les regardez ou les expédiez sur Internet à partir de votre smartphone.

Quel genre de forfait mobile sélectionner ?

Les consommateurs ne connaissent pas vraiment les prestations dont ils recherchent, mais disposent plutôt d’une idée générale. Premièrement, les forfaits mobiles que la majeure partie des consommateurs cherchent sont composés d’une enveloppe internet assez productive. Cette dernière permet de se brancher à internet, visionner des vidéos, regarder ses e-mails ou écouter de la musique, etc. Deuxièmement, plusieurs consommateurs veulent régler leur abonnement mobile le moins cher possible avec le plus de prestations possible. Il est de plus en plus simple de dénicher un forfait sous la barre des 10 euros avec le tout illimité. 

Les forfaits à mini prix aux alentours de deux à cinq euros/mois sont ceux avec des prestations ordinaires. Ils disposent d’un nombre d’heures d’appels restreints en France à quelques exceptions près. Le comparateur forfait mobile vous permettra ainsi de dénicher l’abonnement à prix très abordable. Troisièmement, les consommateurs s’orientent dans la plupart des cas vers les abonnements sans condition de durée. Ce type de forfait mobile a bouleversé le marché de la téléphonie dès l’apparition de Free et augmente annuellement sa renommée.

Comment évaluer sa consommation data ?

Une connexion internet sur un téléphone portable met à disposition plusieurs utilisations et prestations. Selon celles-ci, la consommation d’Internet mobile peut beaucoup diversifier. Expédier un email, surfer sur internet ou converser sur les réseaux sociaux ne pompera qu’un minimum de giga-octects ou méga-octets de votre forfait. Contrairement, voir des vidéos ou la télévision émise immédiatement (en streaming), jouer à quelques jeux en ligne ou écouter de la musique peuvent promptement liquider votre internet mobile. Afin d’estimer le nombre de gigas qui vous est nécessaire, il faudra essayer de délimiter votre consommation Internet sur votre téléphone portable.

Un forfait 5 ou 10 Go peut être suffisant pour les utilisations les moins friands en data : visites de sites internet et recherches, e-mails… Si vous n’employez l’Internet mobile que pour ce genre d’utilisations, et très éventuellement, une enveloppe de données de 100 Mo sera ample. Il faut toutefois faire gaffe, car c’est très minime. Si vous prévoyez de vous brancher plus fréquemment avec votre téléphone portable, un matelas de 1 Go est recommandé. Connaissant qu’au-delà des offres avec une poignée de Mo, les opérateurs tendent à vendre en ce moment des offres chargeant au minimum 5 Go.

Comment capitaliser sa consommation internet mobile ?

Peu importe l’enveloppe pour laquelle vous optez, dès l’intégralité de cette data dépensée, trois dessins sont envisageables. D’abord, il existe le débit bloqué. Dès la data liquidée, vous ne pouvez plus accéder à internet mobile jusqu’au moment de renouvellement de votre abonnement mobile de chaque mois. Puis, le débit peut être bridé, réduit ou ajusté. Surpassant votre quota de données mobiles (data), la vitesse de connexion est freinée, le plus habituellement à 64 ou 128 Kbit/s. Cela veut dire que l’usage d’Internet mobile depuis votre smartphone deviendra plus lourd.

Il parait impossible pour quelques utilisations gourmandes comme les jeux vidéo, la diffusion de vidéo, musique et télévision. Ensuite, le rechargement peut se faire sur demande ou automatiquement. Vous pouvez intégrer une enveloppe d’internet mobile en réglant ! Il faut avouer qu’en cas de dépassement du plafond de consommation data mensuel, la marche change d’un opérateur à l’autre. Contrôlez bien les brochures tarifaires pour comprendre ce qui se produira si vous allez au-delà de votre quota. Si vous allez au-delà de l’enveloppe data autorisée, c’est qu’elle est sans hésitation un peu équitable pour vos utilisations.

L’électroménager reconditionné : pour combattre l’obsolescence programmée !
Matériel informatique pas cher : les astuces